Les animaux pendant la Première Guerre mondiale : les chevaux par Amandine, élève de 3e

par Jean-Michel Guilhaumon

Le cheval pendant la 1ère Guerre Mondiale

Au début de la guerre la cavalerie est considérée comme le meilleur élément offensif. Mais elle n’est pas à la hauteur des armes modernes comme l’artillerie et les armes lourdes telles que la mitrailleuse. Cependant, 8 millions de chevaux vont participer à la Première Guerre mondiale. Les chevaux sont utiles sur les terrains accidentés ou boueux, inaccessibles aux véhicules ; Ils ne consomment aucune énergie et ils vont servir à tracter des ambulances et du matériel.



Ils sont aussi utilisés comme nourriture du soldat...
Le cheval a un effet positif sur le moral des troupes et pour certains la perte d’un animal devient plus grave que celle d’un homme.
Les conditions de vie pour les chevaux sont dures, ils souffrent d’infections de la peau et subissent les attaques chimiques. 1 million meurent durant le conflit. Beaucoup sont soignés dans des hôpitaux vétérinaires. Quand la guerre prend fin, de nombreux chevaux sont abattus du fait de leur grand âge ou de leurs maladies. Les plus jeunes sont vendus aux boucheries. Plusieurs mémoriaux ont été mis en place à la mémoire des chevaux morts pendant le conflit.
Un film à voir :