La victoire en chantant...n°3...par M Perey

par Jean-Michel Guilhaumon

Les cinq chansons les plus populaires de la Guerre de 14-18

Le chant du départ
La chanson n’est pas récente puisqu’elle fut écrite pour célébrer le cinquième anniversaire de la prise de la Bastille...elle sera utilisée en 1914, pour exalter les soldats à partir au front.

La victoire en chantant nous ouvre la barrière
La Liberté guide nos pas
Et du Nord au midi, la trompette guerrière
A sonné l’heure des combats ;
Tremblez, ennemis de la France

le refrain :
La République nous appelle
Sachons vaincre ou sachons périr
Un Français doit vivre pour elle
Pour elle, un Français doit mourir

Le message est clair : mourir n’est rien si c’est pour la République et la Liberté.

La Marseillaise
Hymne national, écrit par Rouget de Lisle pendant la Révolution française est fredonné, chanté, clamé...
Pendant la guerre de 14-18, la très belle et très populaire chanteuse Marthe Chenal chantera La Marseillaise au front, dans les concerts de charité, les hôpitaux...
Le 11 novembre 1918, elle la chantera devant une foule enthousiaste sur les marches de l’Opéra Garnier, drapée dans un vaste drapeau tricolore et arborant la coiffe alsacienne ornée d’une cocarde tricolore.

Quand Madelon ou La Madelon
Sans doute le plus gros "tube" de la guerre ; c’est Louis Bousquet auteur de quelques grands succès de l’époque comme Avec l’ami Bidasse ou La caissière du grand café qui écrit les paroles de cette chanson en 1913. Pour regonfler le moral des troupes, le général Joffre fait appel à quelques chanteurs du caf’con’...Le chanteur Bach pense à La Madelon et c’est un triomphe. Elle sera chantée dans les tranchées, dans les trains de permissionnaires...puis par les soldats anglais et américains

le refrain :
Quand Madelon vient nous servir à boire
Sous la tonnelle on frôle son jupon
Et chacun lui raconte une histoire
Une histoire à sa façon
La Madelon pour nous n’est pas sévère
Quand on lui prend la taille ou le menton
Elle rit, c’est tout le mal qu’elle sait faire
Madelon, Madelon, Madelon !

Vive le pinard
On sait le rôle joué par le vin et l’alcool pour que les poilus tiennent...Il y eut pléthore de chansons sur ce thème.

Le pinard c’est de la vinasse
ça réchauffe là où c’que ça passe
Vas-y bidasse, remplis mon quart
Vive le pinard, vive le pinard...

http://www.youtube.com/watch?v=axfM1sFqIK0

La chanson de Craonne
La chanson de Craonne date de 1917. Ce n’est plus un chant de guerre pour inciter les jeunes à partir sur les champs de bataille mais un chant de révolte (absente des ondes jusqu’en 1976 !).
Révolte contre les offensives inutiles et meurtrières telles que l’offensive du Chemin des Dames voulues par le général Nivelle en avril 1917 qui fera 80 000 morts en deux jours, pour rien ! On assiste alors à des mutineries...durement réprimées
La chanson de Craonne est un des plus vibrants plaidoyers contre la guerre.

Adieu la vie, adieu l’amour
Adieu toutes les femmes
C’est bien fini, c’est pour toujours
De cette guerre infâme
C’est à Craonne sur le plateau
Qu’on doit laisser sa peau
Car nous sommes tous condamnés
C’est nous les sacrifiés